L'affaire DSK et les astres (suite)


En conclusion de l’article consacré à l’affaire DSK et publié le 5 juin dernier, j’écrivais qu’un événement inattendu en faveur de l’ancien directeur du FMI se produirait probablement lors du passage de Jupiter sur le Soleil de son thème natal. Je précisais qu’il serait dû à un changement dans le témoignage de la plaignante.

Le passage de Jupiter sur le Soleil natal s’est effectué le 1er juillet dernier, soit le jour même où DSK a été libéré, ou plus exactement remis en « liberté sur parole ». Une preuve de ce que la prévision astrologique peut se révéler non seulement exacte, mais aussi très précise dans le temps !

29 octobre 2011

Je ne résiste pas à citer cet extrait du journal « Le Monde » daté d’aujourd’hui, qui confirme de façon particulièrement lumineuse mon analyse de juin dernier :

« Après l’épisode du Sofitel, ils osaient encore, comme M. Cambadélis, le couple « libre, soixante-huitard ». Signe des temps, ils acceptent de parler de « libertinage ». Ainsi ce poids lourd de la strauss-kahnie, toujours à la recherche d’explications : « Il y avait chez Dominique une lutte à mort entre la contrainte d’une candidature qui s’imposait à lui, et la pulsion, celle de son mode de vie soit disant libertin. Plus nous avons exercé de contraintes, plus il était obligé d’organiser ses pulsions ailleurs que dans notre espace. Il s’est donc mis avec des gens que nous ne connaissions pas. Tout cela a fini par occasionner une névrose et un personnage clivé. A un moment donné, le disque dur a fondu. » Et ce proche conseiller, qui a perdu un mentor et un ami : « Il y avait deux Dominique, et nous ne l’avons pas vu. »