Astrologie et Homéopathie


hippocrateEn apparence, deux domaines totalement différents qui n’ont pour point commun que d’être décriés par les mêmes tenants de la pensée rationaliste. Et pourtant…
Cette contribution de l’astrologie à l’Art de guérir s’inscrit dans une tradition qui remonte à l’Antiquité : Hippocrate affirmait déjà que « nul ne peut être médecin s’il n’est pas astrologue » ! Elle s’est aussi enrichie des apports des sciences humaines et de la connaissance de la matière médicale homéopathique.

De fait, homéopathie et astrologie présentent certains fondements communs :

Sur le plan de la méthode :

  • – le principe d’analogie, mode de raisonnement propre à l’astrologie, est de même nature que le principe de similitude
  • – le caractère subtil du mode d’action des astres est comparable à celui des remèdes homéopathiques, puisque ces deux modes d’action restent encore inexpliqués.

Sur le plan de la pratique :

  • – la prise en compte globale des différents niveaux de l’être (physique, émotionnel, intellectuel, spirituel), de son histoire et de ses conditionnements
  • – la recherche des caractères spécifiques qui font de chaque individu un être unique
  • – l’analyse des causes réelles, le plus souvent inconscientes, à l’origine des conflits et des maladies.

L’étude du ciel de naissance offre des clés essentielles à la compréhension de l’individu, de son vécu et de son ressenti. Elle permet de saisir ce qui le distingue des autres : ses traits de caractère, ses modalités réactionnelles, ses difficultés et leurs causes réelles, ses tendances pathologiques, etc.
De plus, il est possible de le resituer dans son environnement familial, affectif et social, ainsi que de déterminer son conditionnement psycho-généalogique. On accède ainsi directement au noyau de sa problématique de fond, ce qui permet d’orienter rapidement la démarche homéopathique en direction du remède « simillimum », c’est-à-dire correspondant spécifiquement au profil du patient.

Chaque remède homéopathique possède une identité propre qui se révèle à travers des symptômes physiques, mentaux et oniriques. L’ensemble de ces symptômes constitue un tableau unique. De même, les différents symboles d’une carte du ciel représentent un individu unique.
Grâce à l’analogie, il devient possible de définir pour chaque remède une signature astrologique en associant sa thématique principale avec tel ou tel signe, planète ou combinaison de facteurs. Cette approche vient compléter notre connaissance de la Matière médicale : elle apporte une dimension symbolique en correspondance avec les énergies fondamentales qui régissent l’univers.
De ce fait, le rapprochement entre la signature astrologique du remède et celle du patient peut largement faciliter la découverte du remède « simillimum ».

Un article de Didier Lustig publié sur le site d’Interhomeopathy ! « Signes du zodiaque et remèdes homéopathiques – Les signes du Bélier et du Lion »