Qu’est-ce que l’Homéopathie ?


L’Homéopathie est une médecine naturelle inventée à la fin du XVIIIe siècle par un médecin allemand, le Dr Samuel Hahnemann (1755-1843). Elle est basée sur la loi de similitude, établie dès l’Antiquité par Hippocrate : toute substance qui produit des symptômes chez un sujet sain est capable de guérir ces mêmes symptômes chez un sujet malade . Son action est due à deux principes essentiels, la dilution et la dynamisation, qui lui confèrent son pouvoir thérapeutique et permettent de restaurer l’énergie vitale du sujet. 

Astrologie et Homéopathie trouvent leur origine dans la Tradition occidentale et procèdent d’un même mode de raisonnement : tandis que l’Astrologie se fonde sur l’analogie entre l’Homme et le Ciel, l’Homéopathie est basée sur les similitudes entre l’Homme et la Nature à travers ses différents règnes (minéral, végétal, animal). Lorsqu’un remède homéopathique est judicieusement choisi, son action curative est douce, rapide, profonde, efficace et sans danger, et s’exerce simultanément sur les trois niveaux de l’être : le corps, l’âme et l’esprit.

L’Astrohoméopathie


L’Astrohoméopathie est basée d’une part sur les caractéristiques individuelles indiquées par le thème astral, et d’autre part sur les symptômes physiques, mentaux et oniriques de la personne. La synthèse de ces informations permet de cibler de façon très précise le remède homéopathique qui lui convient le mieux, celui qui lui est le plus semblable. Comme l’Homéopathie agit à la fois sur les plans physique, émotionnel et mental, le remède choisi viendra renforcer les informations données par le thème astral et aidera à rétablir l’équilibre intérieur de la personne.

De l’Astrologie à l’Homéopathie


 Didier Lustig s’est initié à l’Homéopathie quelques années après l’Astrologie, à l’occasion d’une maladie que la médecine conventionnelle ne parvenait pas à guérir. En se plongeant dans cette médecine éminemment vivante et humaine, il réalisa à quel point elle présentait de nombreux points communs avec l’Astrologie, tout en reposant sur des règles distinctes. Peu de temps après, il trouvait le remède homéopathique qui le guérit en une nuit.

Fort de ce premier succès, il suivit pendant 7 ans l’enseignement du Dr Didier Grandgeorge à l’Ecole hahnemannienne de Fréjus, avant de poursuivre sa formation dans d’autres écoles et groupes de recherche en homéopathie (GEHU, AFADH, HLO, ECH). Au cours des années 1990, il a introduit en France la méthodologie des pathogénésies (expérimentations homéopathiques) de Jeremy Sherr et produit une série de nouveaux remèdes (Actinides transuraniens), aujourd’hui utilisés dans le monde entier. Il est régulièrement invité à donner des conférences et des séminaires en France et en Belgique :
–    63e Congrès de la Ligue Internationale des Médecins Homéopathes (LMHI) en 2008 à Ostende (Belgique)
–    Séminaire à l’École Belge d’Homéopathie (EBH) en 2010 à Bruxelles
–    Séminaire à la Société de Médecine Homéopathique de Midi-Pyrénées (SMHMP) en 2014 à Toulouse
–    69e Congrès de la Ligue Internationale des Médecins Homéopathes (LMHI) en 2014 à Paris
–    Invité d’honneur des 16èmes Journées Dauphiné-Savoie (SHDS) en 2015 à Aix-les-Bains
–    Séminaire à l’Institut National Homéopathique Français (INHF) en 2016 à Paris

Didier Lustig au 69e Congrès de la Ligue Internationale des Médecins Homéopathes (LMHI), Paris 2014


Articles dans les revues internationales : Homeopathic Links, The American Homeopath, Spectrum of Homeopathy

Voir aussi sur mon blog :  Astrologie et Homéopathie et Séminaire d’astro-homéopathie en Belgique.